Photographe éco-responsable

Je suis devenu un photographe éco-responsable, et je vous explique pourquoi.

Il est temps d’agir

Nous sommes le samedi 4 janvier 2020, je vis dans les Vosges, à 800 mètres d’altitude, et il fait actuellement 8 degrés dehors. En cette période, il y a 30 ans à peine, il n’était pas rare de trouver 30 à 50 cm de neiges dans les rues. Si ce n’est plus… ( En 76, le lac de Gerardmer accueillait une course de voiture sur sa surface entièrement gelée, cette année, il n’a pas encore montré le moindre signe de froid)
Je découvre des images de l’Australie, ou des milliers de personnes se réfugient sur les plages pour échapper aux incendies qui frappent la cote est.
australien fuyant incendie plage

Photo d’Helen Franck , pour l’agence REUTERS repris dans Ouest-France

J’ai passé les fêtes de fin d’année, chez mes parents dans le sud de la France, et nous avons profité du temps pour nous promener en Tee-shirt par 20 degrés. ( à cette température, même le traditionnel bain du Nouvel An perd de son intérêt)

fille yoga bord mer
photographe eco-responsable
pêcheur bord de mer
photographe eco-responsable

Mais que faire?

Je ne fais pas partie de ses écologistes engagés, je ne consomme pas bio, je mange de la viande, je roule au diesel, je pense que le nucléaires est une alternative envisageable… Alors oui, aux yeux des écolos extrémistes, j’ai tout faux. Je pense que, la suppression de notre mode de vie n’est pas la solution. Il ne fait que diviser la population, entre les anti et les pros.

À notre niveau, nous pouvons déjà faire beaucoup, consommer mieux, et moins. En privilégiant des fruits et légumes locaux par exemple. En cherchant des artisans et entreprises made in France ( le slip français, la gentle factory). Ne pas oublier de trier nos déchets. Privilégiez la marche à pied quand ce possible. Ce sont de petites actions. Mais, mis bout à bout, qui peuvent faire beaucoup. J’ai par exemple pris l’habitude lors de mes promenades en foret, de garder sur moi un sac poubelle, pour ramasser les déchets que je trouve abandonnés dans nos belles montagnes. Idem lorsque je me déplace en ville, si je vois un papier sur mon chemin, juste à côté d’une poubelle, je vais le ramasser pour le jeter.

Je suis devenu photographe éco-responsable.

Alors oui cela ne veut rien dire, il n’y a aucune certification ni aucun label. Mais je fais quoi alors en tant que photographe éco-responsable?
Je vais toujours privilégier la solution la plus green, la plus éco-friendly possible. Je n’utilise aucun serveur ou cloud pour mes documents et photo, tout est stocké en local. Je recherche des partenaires en France comme Matisseopro, qui produit tous ses livres sur notre territoire. Quand c’est possible, qu’il existe une alternative green, je vais la privilégier. J’ai par exemple choisi un sac photo Peak-desing de nouvelle génération ( c’est une Start-up californienne qui confectionne des sacs photos, et ils viennent d’obtenir une certification Bluesign, qui atteste de leurs engagements)
J’écris avec des crayons de papiers, dont le bois provient de forêt certifiée développement durable, j’utilise des gommes made in France, conçues en caoutchouc naturel. Pour écrire, j’ai un petit carnet acheté sur le site de la WWF, et un autre de la marque rhinostationery ( ils font des dons pour la protection des rhinocéros pour chaque achat de ce bloc-notes en papier recyclé). Je trie les déchets à ma boutique. J’utilise Ecosia ( un moteur de recherche qui plante un arbre tous les 45 recherches effectuées )
J’ai trouvé pour mes cartes de voeux de cette année, sur un site, reforestaction, qui permet d’envoyer des cartes de voeux en ligne. Ainsi j’ai offert à tous mes mariés de 2020, la possibilité de faire planter deux arbres. Je trouve que le message était beau. Pour fêter l’année de leur mariage, de savoir que quelque pars dans une forêt du globe, poussera leurs deux arbres. Ils grandiront chaque année qui passe, ils symbolisent un peu leur amour. Ces quelques arbres plantés en leurs honneurs sont aussi un petit plus pour la nature.
reforestaction
Voici ma modeste participation au climat grâce à ReforestAction

Qu’est-ce que cela change pour vous?

Absolument rien?. Je ne trie pas mes couples sur ce critère. Je ne cherche pas à photographier des gourous de l’écologie. Pas la peine d’être militant Greenpeace pour me contacter. Je fais des photos comme tous les autres photographes. Mais si ce sujet vous touche, vous savez que je partage les mêmes valeurs que vous. Et c’est déjà un pas vers le photographe dont vous avez besoin pour immortaliser tous vos émotions et vos sentiments. Si je vous ressemble, si je partage les mêmes convictions, cela sera plus facile de me connecter à vos envies. Vous aurez ainsi des photos qui vous ressemblent. Pour ne jamais oublier… et faire un geste pour notre planète. Alors que votre événement soit responsable ou non, rien ne change.

Pourquoi je vous parle de tout cela?

La nature prend une place de plus en plus importante dans ma vie. J’ai commencé la photo grâce à elle. C’est elle qui m’inspire. J’aime vous photographier dans des décors naturels. J’aime me promener, pendant des heures dans le foret. Photographier des animaux

brame cerf
Et ce matin j’ai lu plusieurs articles qui parlaient des feux de forêts en Australie, et j’ai aussitôt eu mal au ventre. Partager par un sentiment de défaite, et une envie de rébellion.
Je voulais acheter mes cartes de voeux ce matin, et je me suis dit non, il y a mieux à faire. Et c’est comme cela que j’ai trouvé ce site reforestaction. J’ai cherché tout ce que je faisais déjà pour protéger nos ressources, et tout ce que je pouvais faire. Il y a encore des milliers d’actions et d’améliorations que je veux implémenter.
Je vais continuer à travailler dans ce sens, je vais chercher à diminuer mon empreinte carbone. Je vais chercher à être toujours meilleur dans ce rôle de photographe éco-responsable.
Cet article devait sortir de mes tripes. Ce n’est pas une leçon, c’est un appel à l’action. Nous ne devons pas juger les actions des autres, mais accepter les efforts de chacun dans cette grande cause commune. Laissez les grandes actions aux personnes plus investies. Et tous ensemble, avançons, à notre rythme, dans ce changement qui apparait nécessaire et obligatoire maintenant.

Vous recherchez votre photographe de mariage?

Vous passez beaucoup de temps et d'énergie pour vivre le mariage parfait. Mais comment ne jamais oublier c'est moment magique? Je m'appelle Florian, je suis photographe de mariage. Je suis là pour vous permettre de revivre les plus belles émotions de votre mariage. La photo est le meilleur moyen de figer des instants uniques et de les revivre quand vous le souhaitez. Mes photos sont l'unique témoignage du plus beau jour de votre vie. Elles vous accompagneront, pour ne jamais oublier ce que vous avez vécu. Mais aussi, les instants qui vous ont échappé. Parce que vous devez choisir votre photographe sur un coup de coeur, de sa personnalité et des photos qu'il fait, je vous propose de se rencontrer, autour d'un verre, ou lors d'un rendez-vous skype. Pour parler de mariage, et voir si je suis le meilleur photographe pour votre mariage.